Vie de Joseph l’Hésychaste (15) : Repos à Néa-Skiti

La chapelle funéraire et le tombeau de l'Ancien Joseph l'Hésychaste, en bas des bâtiments de l'Annonciation, à Néa-Skiti

Les jeunes disciples, dans leur enthousiasme, aspiraient à mener la même ascèse que les deux Anciens, mais ils n’avaient pas la même constitution. Devant leur insistance, l’Ancien les autorisa pourtant à suivre sa règle de jeûne pendant le Carême de Pâques, à leur grande joie. Mais la cinquième semaine, ils ne se réveillèrent pas à l’heure convenue. Le Père Arsène prévint l’Ancien Joseph : « Révérend Père, les enfants sont malades, ils ne se lèvent pas. Mais non, Arsène, ne soit pas naïf ; ils n’ont rien du tout ! Donne-leur seulement un peu de pain. » Et de fait, quand ils prirent ce “médicament”, ils se rétablirent immédiatement ! Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Vie de Joseph l’Hésychaste (14) : Les héritiers

Durant l’été 1947, le moine de petit habit Sophrone, vingt-six ans, se présenta à l’ermitage et demanda avec insistance au Père Arsène et à l’Ancien Joseph de l’accepter pour disciple. Originaire de l’île de Chypre, il y avait d’abord vécu au Monastère de Stavrovouniou. Pour des raisons spirituelles, l’Ancien de ce Monastère, le Père Cyprien, l’avait envoyé avec sept autres poursuivre leur formation monastique au Mont Athos. Le moine Sophrone éprouvait un besoin fondamental de trouver un guide spirituel expérimenté. Il entendit parler de l’Ancien.

« Ni le lieu, ni notre mode de vie ne permettent à d’autres de venir s’installer ici. » Telle fut leur réponse. Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Vie de Joseph l’Hésychaste (13): Une patience inébranlable dans les épreuves

Le Père Joseph l'Hésychaste sur les lieux de ses combats ascétiques, à la Petite Sainte-Anne

À Saint-Basile, l’Ancien, bien malgré lui, commença à être connu. Plusieurs, désirant mener la vie monastique sous sa direction, se présentèrent, entre autres son propre frère Nicolas, le futur Père Athanase. Enfin le fameux Père Éphrem de Katounakia, tout en demeurant dans l’obéissance à son Ancien légitime, venait régulièrement recevoir l’enseignement de l’Ancien Joseph et célébrait la Liturgie. Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Vie de Joseph l’Hésychaste (12): Les moniales

Les saintes moniales et martyres Fébronie († vers 305) et Théodosie (†307), icônes byzantines du XIIIe siècle

Les moniales de l’Ancien étaient des âmes très vertueuses et toutes originaires du Pont. Il leur donna un programme de vie ascétique adapté. Chaque jour, elles veillaient en priant à genou, chacune dans sa cellule, en s’adressant au Christ avec beaucoup de sanglots.

La moniale Théodora, la première Mère Abbesse, avait une grande parenté spirituelle avec l’Ancien. Par l’effet de la Grâce, que ne limite ni l’espace ni le temps, il la sentait à côté de lui quand il priait au Mont Athos. Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Vie de Joseph l’Hésychaste (11): Ancien et père spirituel

Groupe de moines. Deuxième à partir de la gauche l'Ancien Arsène. Assis au milieu, l'Ancien Joseph l'Hésychaste

À la mort de l’Ancien Éphrem, notre père Joseph devint régulièrement Ancien et père spirituel de leur petite fraternité, à l’âge de 32 ans. Peu de temps après, il sortit du Mont Athos, pour la première fois depuis dix ans. Il alla à Athènes pour donner l’habit monastique à sa mère, Marie, sous le nom de sœur Agathange. Naturellement, le Père Arsène l’accompagnait. Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Vie de Joseph l’Hésychaste (10): En première ligne

La presqu'île du Mont Athos, vue du Sud

Depuis le début, l’Ancien regrettait de ne pas avoir rencontré de père spirituel, avec tout ce que ce mot signifie : un homme ayant l’expérience qui convient, un homme qui lui délivrerait un enseignement et le guiderait dans cette vie subtile et mystérieuse. Malgré ses déceptions, comme il nous l’avoua, il ne cessa de chercher et d’espérer. Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Vie de Joseph l’Hésychaste (9): À Saint-Basile

Les cabanes de l'Annonciation à Katounakia (devant la grotte de l'Ancien Joseph) et de Saint-Jean-Baptiste à Saint-Basile

La principale cause de trouble était due au fait que les moines des environs avaient la vieille habitude d’emprunter un raccourci passant par la cour de leur habitation. Ils aimaient les Pères des environs et toute querelle aurait été absurde. Préférant l’hésychia à la brouille avec les autres Pères, ils décidèrent de s’installer définitivement à Saint-Basile, qui se trouve plus en hauteur dans un endroit écarté et paisible. Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »