What Christ Accomplished on the Cross

 by Hieromonk Damascene

A talk delivered at the Annual Lenten Clergy Confession of the New Gracanica Metropolitanate and the Western American Diocese of the Serbian Orthodox Church, Jackson, California, March 4/17, 2004.

The topic of today’s talk—what Christ accomplished on the Cross—is of course a prime subject of contemplation during the Lenten season, as we prepare to prayerfully commemorate Christ’s passion, death, and the inevitable consequence of His death: His holy Resurrection. As we call to mind and repent of our sins during the Holy Fast, we also call to mind that which has saved us from the eternal consequences of sin. We call to mind Christ’s life-creating death on the Cross, which He underwent for the salvation of each one of us.

The Orthodox dogma of our redemption—which includes the doctrines concerning Christ’s incarnation, death and Resurrection—is the chief dogma of our Faith, together with the dogma of the Holy Trinity. I have been especially contemplating and reading Patristic writings on this subject for a few years now. It is a vast subject. In this lecture I will try to outline its main points in a linear and chronological fashion. I will speak about the state of man before the Fall and after the Fall, and then speak about how Christ saved us from the consequences of the Fall through His incarnation, death and Resurrection. Finally, I will summarize all the present and future accomplishments of Christ’s redemptive work. Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

The Temptations of Church

I have sometimes said (in a light-hearted manner) that God gave us the Church to keep us honest. The truth is, that God gave us the Church that we might be saved. The failure to see why and how the Church is the ark of salvation is a failure to understand some of the most fundamental parts of our Christian faith – and often a failure which transforms Christianity into an ersatz religion that knows nothing of the Church.

Read more… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Αναρτήθηκε στις In English. Ετικέτες: , , , , , , , . Leave a Comment »

When our soul is troubled (St. Diadochus of Photice)

When the soul is agitated by anger, or troubled by dissipation or oppressed by heavy discouragement, no matter what violence it does itself, the mind cannot achieve recollection of the Lord Jesus… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

True joy

Written by Anonymous

True joy comes from seeing God in all things, knowing God in all things. To know of God in the wisdom of the mind, this brings shimmers of peace and a foretaste of joy. Yet such joy is bounded, able to be swayed; for he who knows God’s presence but in part, still is able to imagine His absence. One, who sees God only in this place or in that, sees Him missing from those places in between. His joy is fleeting, for as in a moment it arises in the perception of God’s presence, so it retreats in the illusion of His absence. Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Αναρτήθηκε στις In English. Ετικέτες: , , , , , . Leave a Comment »

True joy

Written by Anonymous
True joy comes from seeing God in all things, knowing God in all things. To know of God in the wisdom of the mind, this brings shimmers of peace and a foretaste of joy. Yet such joy is bounded, able to be swayed; for he who knows God’s presence but in part, still is able to imagine His absence. One, who sees God only in this place or in that, sees Him missing from those places in between. His joy is fleeting, for as in a moment it arises in the perception of God’s presence, so it retreats in the illusion of His absence. read more… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Salvation Is Indeed By Grace

At a recent, post-liturgical coffee hour, a catechumen raised a question that has troubled many people who were brought up in a Protestant environment and at some point found themselves drawn to Orthodoxy. «If we are saved by grace, and not by works,» he asked, «why does the Orthodox Church put so much stress on ascetic practice? Why should it be necessary, or even useful, to fast as we do, to make countless prostrations during Great Lent, to stand for hours through long services, and even to give so much money to the Church?» (He was preparing to enter a parish in the Southern Diocese, where tithing is usually considered an important part of personal spiritual discipline.) Then he added, «Aren’t all these things works? And what happens if I don’t do them? Am I cast out of the Kingdom and basically condemned to hell?»

Read more…

Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Αναρτήθηκε στις In English, Ορθόδοξη πίστη. Ετικέτες: , , . Leave a Comment »

“The Lord’s Grace where it will blows”

There was this couple, truly and utterly devoted to God;

People who have decided to abandon their lives to His hands. And He blesses them with both of His hands. They find themselves in the path of Elder Porfyrios, the well known enlightened, contemporary saint, who embraced every detail of their lives. He shields them from every danger and protects them from every threat, his prayer smoothes out every obstacle. The Lord gives them five children, two girls and three boys. The elder one is Eve. She is a talented wise little kid, prudent as an adult. Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

… As to the temptations that have come

… As to the temptations that have come to you now and those that might come in the future, pay them no particular attention, but take heed that you bear temptation with patience and thanksgiving, praying for those who offend you and calling upon their prayers. You need not fear temptation, for the God Who allows them to befall us will also preserve us amidst them. One must have a good disposition and fervor toward temptations, for through them Christ’s Cross is shown forth upon us; through them we are protected from vices; through them we are preserved in the virtues; and only by means of them is grace given. Do not justify yourself excessively before others, for even the Lord – Truth Himself and Righteousness Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

The Struggle for True Communion

For many Protestants (and some others) whose Church experience has largely been shaped in the past few decades, one of the most disconcerting aspects of a first visit to an Orthodox Church is the fact that not everybody, not all Baptized Christians, are permitted to receive communion. Indeed, communion is restricted to Orthodox Christians who have made preparation to receive (that’s another topic). For some, this is a surprise, for others, not, and for still some few, this is a welcome fact. When I first visited an Orthodox Church I fell into this last group. I did not rejoice that I was not able to take communion, but I rejoiced that I was not allowed to (in the state of schism in which I was living). Someone was saying to me, “There are things in your Christian life that must be addressed before you approach the Cup.” I understood this as healthy. Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

The Sin Of Spiritual Pride

By William Gurnall

One type of spiritual pride that grows like tares among wheat and which Satan uses to assault the Christian, is pride of grace. Gifts equip us to do; grace equips us to be. We are talking here about the measure of grace or godly attributes which God gives a person. We know everything we possess in this life is subject to decay – nothing the Christian has or does, but this worm of pride will breed in it. Pride is most often responsible for the soft spots in our graces, which are highly perishable. It is not the nature of our grace, but the salt of God’s covenant that preserves the purity of it.

In what ways, then, can a saint become proud of his grace?

Read more…

Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Αναρτήθηκε στις In English, Θεολογία. Ετικέτες: , , , . Leave a Comment »

L’Ancien Éphrem de Katounakia (6/12/1912 – 27/2/1998) – (6) Prière improvisée

Prière improvisée

« Dieu invisible, immortel, éternel, infini, interminable, inscrutable, immuable,

Dieu qui as créé le ciel et la terre et tout ce qu’ils renferment :

Le soleil, la lune, les étoiles, les mers, les océans et toutes les bêtes animées qu’ils contiennent,

Dieu qui sièges sur un trône de gloire et qui surveilles les abysses,

Notre très doux Jésus !

Des myriades de myriades et des milliers de milliers d’anges se tiennent à Tes côtés,

L'Ancien Éphrem de Katounakia

Et les archanges font un cercle autour de Ta gloire inaccessible.

Les chérubins aux mille yeux et les séraphins aux six ailes T’entourent en proclamant l’hymne très doux et incompréhensible : “ Saint, Saint, Saint ! ”

Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

L’Ancien Éphrem de Katounakia (6/12/1912 – 27/2/1998) – (2) Paroles sur la maîtrise de soi

Évangélos Papanikitas, le futur Ancien Éphrem, alors qu'il avait 18 ans

Ne relâche à aucun moment la surveillance sur toi-même. Surveille-toi à chaque instant, examine-toi, tu dois te contrôler. Es-tu en règle maintenant ? Toi qui es moine, si tu es un violent, si tu es un combattant, tu t’examineras toi-même, toute la journée tu te demanderas : « Où en suis-je ? »

Le médecin n’est pas le seul à suivre le malade : celui-ci s’examine aussi lui-même, car il observe si les médicaments que lui a donnés le médecin lui font de l’effet. Ce n’est pas seulement le rôle de l’Ancien de suivre son disciple petit à petit ; toi aussi tu dois t’examiner toi-même. Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Vie de Joseph l’Hésychaste (15) : Repos à Néa-Skiti

La chapelle funéraire et le tombeau de l'Ancien Joseph l'Hésychaste, en bas des bâtiments de l'Annonciation, à Néa-Skiti

Les jeunes disciples, dans leur enthousiasme, aspiraient à mener la même ascèse que les deux Anciens, mais ils n’avaient pas la même constitution. Devant leur insistance, l’Ancien les autorisa pourtant à suivre sa règle de jeûne pendant le Carême de Pâques, à leur grande joie. Mais la cinquième semaine, ils ne se réveillèrent pas à l’heure convenue. Le Père Arsène prévint l’Ancien Joseph : « Révérend Père, les enfants sont malades, ils ne se lèvent pas. Mais non, Arsène, ne soit pas naïf ; ils n’ont rien du tout ! Donne-leur seulement un peu de pain. » Et de fait, quand ils prirent ce “médicament”, ils se rétablirent immédiatement ! Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Vie de Joseph l’Hésychaste (12): Les moniales

Les saintes moniales et martyres Fébronie († vers 305) et Théodosie (†307), icônes byzantines du XIIIe siècle

Les moniales de l’Ancien étaient des âmes très vertueuses et toutes originaires du Pont. Il leur donna un programme de vie ascétique adapté. Chaque jour, elles veillaient en priant à genou, chacune dans sa cellule, en s’adressant au Christ avec beaucoup de sanglots.

La moniale Théodora, la première Mère Abbesse, avait une grande parenté spirituelle avec l’Ancien. Par l’effet de la Grâce, que ne limite ni l’espace ni le temps, il la sentait à côté de lui quand il priait au Mont Athos. Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Vie de Joseph l’Hésychaste (9): À Saint-Basile

Les cabanes de l'Annonciation à Katounakia (devant la grotte de l'Ancien Joseph) et de Saint-Jean-Baptiste à Saint-Basile

La principale cause de trouble était due au fait que les moines des environs avaient la vieille habitude d’emprunter un raccourci passant par la cour de leur habitation. Ils aimaient les Pères des environs et toute querelle aurait été absurde. Préférant l’hésychia à la brouille avec les autres Pères, ils décidèrent de s’installer définitivement à Saint-Basile, qui se trouve plus en hauteur dans un endroit écarté et paisible. Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Vie de Joseph l’Hésychaste (8): Alléluia!

Intérieur de la “grotte” de Joseph l'Hésychaste

Une fois, il y avait une fête du Seigneur, peut-être l’Épiphanie, et le Père Arsène avec l’Ancien Éphrem allèrent à la veillée dans une église voisine, comme c’est l’habitude. Cependant notre Ancien n’y alla pas. Il était resté pour vaquer à la prière dans la grotte qu’il s’était aménagé.  Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Vie de l’Ancien Joseph l’Hésychaste [1898-1959] (5)

La chapelle de la Mère de Dieu, sur les pentes de l'Athos (1.500 m d'altitude)

La lumière dans le cœur.

Il avait besoin d’indépendance pour mener ses recherches er mûrir sa décision ; c’est pourquoi, au lieu de faire d’emblée acte d’obéissance auprès d’un des Anciens qui vivaient à cette époque, il négocia un arrangement pour cohabiter avec un vieux moine des environs. De là, il se rendait souvent à la grotte de saint Athanase, le « Patriarche » du Mont Athos (†1001), et y rencontrait le père spirituel qui résidait là, homme paisible et ascète endurant. Mais cela ne plaisait pas à son hôte qui se mit à le traiter rudement, comme s’il avait autorité sur lui. Encore….

Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Vie de l’Ancien Joseph l’Hésychaste [1898-1959] (1)

L'Ancien Joseph l'Hésychaste (1898-1959)

Introduction par les Pères spirituels du Monastère de Vatopaidi.

– Père Joseph de Vatopaidi (01/07/1921- 01/07/2009) :

Il est naturel que soient mis par écrit les souvenirs de nos bons Pères pour qu’ils puissent devenir dans le temps comme des bornes lumineuses de l’histoire spirituelle. Cela est encore plus nécessaire à notre époque, où la vie évolue si rapidement que les valeurs courantes en sont ébranlées. Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

The feast of the Annunciation of our Blessed Virgin Mary (March 25)

The feast of the Annunciation of the Virgin Mary  is a feast of the Lord and of the Mother of God (Theotokos). It is a feast of the Lord because Christ who was conceived in the womb of the Theotokos. It is a feast of the Theotokos because it refers to the person who aided in the conception and Incarnation of the Word of God, that is, the All Holy Virgin Mary.

Mary (the Theotokos) has great value and an important position in the Church, precisely because she was the person whom all generations awaited, and she gave human nature to the Word of God. Thus the person of the Theotokos is associated closely with the Person of Christ. Furthermore, the value of the Virgin Mary is not only due to her virtues, but also mainly to the fruit of her womb. For this reason, Theotokology is very closely associated with Christology. When we speak of Christ we cannot ignore her who gave Him flesh. And when we speak of the Virgin Mary, we simultaneously refer to Christ, because from Him she draws Grace and value. This shows clearly in the service of the Salutations, in which the Theotokos is hymned, but always in combination with the fact that she is the mother of Christ: «Rejoice, for you are the throne of the king. Rejoice for you bear Him Who bears all things». Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Étapes de la vie spirituelle (2)

En vivant sans péché, on devient capable d’assimiler les dogmes

Est-ce une chose réalisable pour nous de devenir enfants du Père de Jésus-Christ, et de recevoir la vie sans commencement, sans fin, la vie pleinement divine, ou est-ce une utopie qui ne peut d’aucune manière être réalisée ? Nous marchons par la foi. Selon la révélation évangélique, nous sommes appelés à cette vie éternelle. Mais pour arriver à ce mode d’existence ou de vie ou de l’être, il faut que notre propre connaissance augmente et que notre capacité d’assimiler cette connaissance se développe, elle aussi. Après avoir passé une certaine période de préparation, qui consiste dans notre effort de vivre sans péché, notre esprit devient capable d’aborder le problème des dogmes, et ensuite nous commençons à croire avec compréhension, non seulement avec une foi élémentaire, mais avec une connaissance du contenu de la vie éternelle en Dieu. Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

En cas de Difficultés

Dans nos rapports avec les autres, il faut surtout manifester de la bienveillance, leur faire sentir que nous leur voulons du bien, que nous cherchons à les aider, et surtout que nous ne les jugeons pas. Nous devons chercher à les aider, mais sans nous imposer. Il ne faut pas leur donner des conseils à moins qu’ils ne nous en demandent. Il ne faut surtout pas leur donner des leçons, car très souvent cela les agace et risque de produire l’effet contraire de celui que nous escomptons. Il faut souvent prier pour eux. Ils sentiront ainsi que nous avons de la sympathie pour eux, que nous les aimons. La prière agit pour eux, mais aussi sur nous. La prière ajoute à notre bienveillance.

Quand nous voyons les péchés et les malheurs des autres, nous devons toujours nous en sentir responsables. Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

La Vraie Voie Spirituelle

La prière est sobre. Elle est incompatible avec toutes les formes de « pentecôtisme ». Les « pentecôtistes », comme les membres de la plupart des sectes, se manifestent par diverses extravagances, notamment des danses et des cris. Il est mauvais de rechercher par un effort de la volonté les états spirituels. Il faut prier, et attendre avec patience et humilité. Les techniques de ravissement des mystiques occidentales sont inacceptables. La méditation telle qu’ils la recommandent est très malsaine, car l’homme fait alors un effort de volonté pour trouver des idées, alors que tout doit être dans l’attitude morale. La spiritualité est dans l’être et non dans les idées.

La prière de Jésus ne peut être pratiquée en dehors de l’Église ; c’est l’Église qui lui donne son sens. Elle ne peut être envisagée isolément, être séparée de son contexte. La prière de Jésus est un ensemble. Elle doit s’accompagner de la lutte contre les passions. Or ceci n’est possible que dans l’Église, par la force que nous communiquent les sacrements. En dehors de l’Église, et sans la lutte contre les passions, la prière de Jésus n’est pas valable. La prière implique la pratique des vertus et notamment de l’humilité. Elle doit se faire dans un état de contrition. Elle suppose également la pureté ; sans pureté, elle ne peut être valable et devient « nerveuse ». Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Image et Ressemblance (3)

Le but de la liberté, explique saint Grégoire de Nazianze, c’est que le bien appartienne en propre à celui qui le choisit. Dieu ne veut pas rester possesseur du bien qu’il a créé : il attend de l’homme plus qu’une participation aveugle, toute naturelle. Il veut que l’homme assume consciemment sa nature pour la posséder librement comme bonne, pour reconnaître avec gratitude dans la vie et dans l’univers les dons de l’amour divin.  Ancore…

Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Image et Ressemblance (2)

Le monde suit l’homme, puisqu’il est comme sa nature : « l’anthroposphère » pourrait-on dire. Et ce lien anthropocosmique s’accomplit quand s’accomplit celui de l’image humaine avec Dieu son prototype : car la personne ne peut, sans se détruire, prétendre posséder sa nature, sa qualité notamment de microcosme dans le monde, mais trouve sa plénitude quand elle la donne, quand elle assume l’univers pour l’offrir à Dieu.

Nous sommes donc responsables du monde. Nous sommes la parole, le logos, dans lequel il se parle, et il ne dépend que de nous qu’il blasphème ou prie. A travers nous seuls le cosmos, comme le corps qu’il prolonge, peut recevoir la grâce. Car non seulement l’âme, mais le corps de l’homme est créé à l’image de Dieu. « Ensemble ils ont été créés à l’image de Dieu », écrit saint Grégoire Palamas.  Ancore…

Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Image et Ressemblance (1)

La philosophie antique connaissait la condition centrale de l’homme et l’exprimait par la notion du « microcosme ». Pour les stoïciens en particulier, si l’homme est supérieur au cosmos c’est parce qu’il le résume et lui donne sens : car le cosmos est un grand homme tout comme l’homme un petit cosmos.  Ancore…

Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »