Mieux organiser ou faire patience ? – (9) Tourner l’esprit là où est le Christ

Le Christ, notre Dieu

Il n’y a pas de solution sur le plan extérieur. La solution est ailleurs, à l’intérieur. Par exemple, pendant la persécution des Chrétiens en Russie, les communistes avaient toute latitude pour leur faire tout ce qu’ils voulaient, et ils en ont tourmenté des millions et des millions. Mais on supportait cela comme un martyre, au Nom du Christ. Il ne s’agit pas d’une psychologie d’esclaves mais de celle de fils de Dieu. Vous comprenez la différence ? Je voudrais que l’esprit de lutte soit dépassé par le désir de saisir le Christ-Dieu dans Sa vie, dans Ses sentiments. Et ainsi nous pourrons devenir semblables au Christ, ce qui est nécessaire. Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Mieux organiser ou faire patience ? – (8) Avoir l’amour d’une mère

Chacun de nous doit avoir l’amour d’une mère : même si ses enfants sont révoltés, elle les aime tous.

Comprenez bien que c’est la mère qui est le ciment de la famille, pas le père. Aussi longtemps que la mère vit, la famille reste unie. Mais si la mère meurt, le père est incapable de garder la famille unie.

Pourquoi cela ? Parce que l’amour d’une mère est tel qu’elle ne connaît pas de jalousie ou d’humiliation : elle fait tout, étant mue par l’amour. Parce qu’elle assume toutes les faiblesses de ses enfants, toutes leurs perversions, elle devient comme un ciment, comprenez-vous ? Ici chacun de nous doit être comme une mère. La seule solution découle de la phrase du Christ : « Si vous vous aimez les uns les autres, on saura que vous êtes mes disciples » (cf. Jean 13, 35). Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Mieux organiser ou faire patience ? – (7) L’être humain est un arbre, pas une forêt

[Père Sophrony :] Mais vous savez, notre communauté nous a été donnée par la divine Providence ; c’est notre famille dans laquelle par un effort commun nous devons trouver le salut. Le travail pour notre salut consiste aussi à servir ceux qui viennent. Maintenant nous ne pouvons pas nous séparer. Vous vous souvenez, je vous ai déjà dit qu’il faut vivre l’humanité comme un arbre colossal dont la racine est Adam. L’être humain est un arbre, pas une forêt. Si nous vivons comme cela toute l’humanité, nous devons aussi vivre notre communauté de cette manière-ci : « C’est ma vie ». Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Mieux organiser ou faire patience ? – (6) Les caractères sont divers

[Sr. M. :] Oui, mais comment discerner quel travail est le plus important ? Par exemple, samedi prochain nous aurons l’« Open day », la « Journée portes ouvertes », nous serons tous occupés avec cela : on est donc libre de soucis, on sait ce qu’il faut faire, c’est magnifique. Mais d’autres fois, on a en même temps le jardin, la bibliothèque, etc ; que faut-il abandonner ou négliger ? C’est une question, – comment dire ? – de priorités, extrêmement pratique.

[Père Sophrony :] Mais voilà, Sr. M., c’est partout comme ça.  Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Mieux organiser ou faire patience ? – (5) On ne fait qu’un travail à la fois

[Sr. M. :] Oui, je n’ai pas, théoriquement, de conflit avec les autres. Il s’agit de moi-même : j’ai certains travaux, et tous sont des obédiences. Si je me consacre à l’une, que faire des autres ? Là est ma question, beaucoup plus pratiqueEncore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Mieux organiser ou faire patience ? (4) Notre seul but est trouver Dieu

Peut-être que quelqu’un a une question, je ne sais pas qui. Quelqu’un m’a demandé…

[Sr. M. :] C’est moi, j’ai quelques questions et vous m’avez dit de les poser ici.

[Père Sophrony :] Voilà, dites… Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Mieux organiser ou faire patience ? (3) Nous portons les souffrances des autres

Vous savez que les attaques de certains éléments contre notre monastère augmentent, mais, malgré leur haine, ceux qui nous attaquent n’ont pas de vrais arguments contre nous.

[…]

Jusqu’à maintenant nous avons ouvert les portes de notre monastère à tous ceux qui venaient ;  Encore…

Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Mieux organiser ou faire patience ? (2) Le bon goût, c’est d’être le dernier

Certes, si, comme le dit le Christ, nous nous aimons les uns les autres et que nous sommes d’accord sur notre but final, nous serons invincibles. Ma prière est que Dieu nous accorde la grâce de devenir vraiment une famille où il n’y a pas de conflit, pas de jalousie. Et mon seul désir est que cette famille vive d’une vie pleine (cf. Jean 10, 10). Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Vie de l’Ancien Joseph l’Hésychaste [1898-1959] (1)

L'Ancien Joseph l'Hésychaste (1898-1959)

Introduction par les Pères spirituels du Monastère de Vatopaidi.

– Père Joseph de Vatopaidi (01/07/1921- 01/07/2009) :

Il est naturel que soient mis par écrit les souvenirs de nos bons Pères pour qu’ils puissent devenir dans le temps comme des bornes lumineuses de l’histoire spirituelle. Cela est encore plus nécessaire à notre époque, où la vie évolue si rapidement que les valeurs courantes en sont ébranlées. Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Étapes de la vie spirituelle (5)

“Scepticisme spirituel”

Lorsque nous avons acquis une vision générale à ce sujet, quand une pensée nous touche, si nous recevons l’information qu’elle n’a pas un caractère conforme à l’Évangile, nous refusons de l’accepter. Vous comprenez pourquoi le Starets dit que le mieux c’est de ne pas discuter avec les pensées, mais de les chasser. Les chasser vraiment peut convenir à tout le monde. Mais ceux qui connaissent le contenu de la révélation en Christ, qui croient en Lui, qui se bâtissent eux-mêmes par une vie selon les commandements évangéliques, ils vivent comme ceci : quand une pensée sainte leur vient de Dieu, elle a toujours le caractère que nous trouvons dans les commandements du Christ présentés dans l’Évangile. Je ne peux pas saisir maintenant si j’ai déjà utilisé l’expression “scepticisme spirituel”, mais il vous faut petit à petit acquérir cet art, et posséder cette vision dogmatique et ascétique pour pratiquer l’ascèse de « ne pas accepter les pensées. » Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Étapes de la vie spirituelle (4)

Histoire de Roman

En lisant les œuvres du Starets, vous trouverez des paroles concernant la lutte contre les pensées passionnelles. Les pensées remplissent le cosmos qui nous entoure, et nous sommes tous attaqués. Mais, ayant acquis la vision juste, orthodoxe, des choses spirituelles révélées par le Christ et par le Saint -Esprit, vous deviendrez capables de bâtir votre vie vous-mêmes. De quelle manière ? Certains d’entre vous connaissent peut-être un épisode de la vie du Starets Silouane. Dans mon livre sur le Starets, je dis que le Père Stratonique avait été invité dans la cellule du Père Dosithée, au Rossikon (le Monastère russe du Mont Athos). Après la mort de sa femme, ce Père Dosithée était venu au Mont Athos avec son fils Roman. Ce fils Roman était attaqué par des pensées de doute et il en était devenu presque malade. Il était exténué et ne pouvait pas comprendre ce qui lui arrivait. Il lui semblait qu’il avait perdu la foi. Il en parla à son père qui fit tout ce qu’il put pour lui redonner des forces et pour l’inspirer par la foi vivante comme auparavant. Mais il n’y arrivait pas. Un jour il rencontra le Père Silouane et lui dit: Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Étapes de la vie spirituelle (3)

Le Monastère a été fondé avec une conscience dogmatique orthodoxe

Je parlerai d’abord de trois personnes : du Père Kyrill, du Père Syméon et de moi ; nous avions cette vision dogmatique pour entreprendre de fonder un Monastère. Le Monastère n’a pas été fondé comme ça, en l’air, “avos” (à l’aventure), comme disent les Russes, non, mais avec cette vision qui, assimilée par la grâce, devient le contenu de notre vie. Et maintenant je peux, j’ose vous recommander d’étudier cette suite, comme le Père Syméon l’a présentée dans ce livre. Je vous dirai que quatre de mes frères et de mes sœurs ici présents m’ont dit qu’ils étaient très contents d’avoir entendu la lecture de cet article au réfectoire. J’ajouterai encore ceci. Quand Sœur Z. m’a demandé quelque chose au sujet du travail qu’elle fait maintenant, la conversation a dévié et elle m’a dit qu’elle avait lu cet article. Je lui ai dit : « Sœur Z., je sais que vous êtes très intelligente, mais, à vrai dire, je n’avais pas jamais eu le sentiment que vous étiez une intellectuelle. » Et quelle fut sa réponse ? « Mais il n’est pas nécessaire d’être une intellectuelle, c’est tellement concret, les choses sont présentées d’une manière tellement claire ! » [Il rit] Voilà, Sœur Z., en présence des autres [il rit] j’ai dévoilé votre refus d’être considérée comme une intellectuelle et votre capacité d’appréhender la doctrine dogmatique, – très difficile, au fond. Très difficile. Mais je ne parlerai pas de cela maintenant. Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Étapes de la vie spirituelle (2)

En vivant sans péché, on devient capable d’assimiler les dogmes

Est-ce une chose réalisable pour nous de devenir enfants du Père de Jésus-Christ, et de recevoir la vie sans commencement, sans fin, la vie pleinement divine, ou est-ce une utopie qui ne peut d’aucune manière être réalisée ? Nous marchons par la foi. Selon la révélation évangélique, nous sommes appelés à cette vie éternelle. Mais pour arriver à ce mode d’existence ou de vie ou de l’être, il faut que notre propre connaissance augmente et que notre capacité d’assimiler cette connaissance se développe, elle aussi. Après avoir passé une certaine période de préparation, qui consiste dans notre effort de vivre sans péché, notre esprit devient capable d’aborder le problème des dogmes, et ensuite nous commençons à croire avec compréhension, non seulement avec une foi élémentaire, mais avec une connaissance du contenu de la vie éternelle en Dieu. Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Étapes de la vie spirituelle (1)

À l’occasion de la parution de “La Félicité de connaître la Voie”

Je bénis Dieu de me donner maintenant la possibilité d’avoir cette rencontre avec vous. Ayant entendu qu’on vous avait donné ce petit livre (“La Félicité de connaître la Voie”) à tous, à chacun, j’ai pensé, à cause de cet événement dans notre vie, de parler avec vous pour qu’après mon départ vous ayez une idée comment nous avons bâti ce que nous appelons maintenant « notre Monastère ». Je rends grâce, je le répète, au Seigneur parce que maintenant je vois que votre état intérieur est préparé pour entendre ma parole.

Nécessité de la présence de porteurs de la connaissance spirituelle

Quand j’étais arrivé au Mont Athos, à partir du chœur où je me tenais comme novice, je pouvais voir les moines et j’ai senti qu’ils priaient d’une manière orthodoxe, et je me suis demandé : Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Le Père Serge Chévitch (1903-1987), un Starets Russe en Île de France. Biographie (4)

Photo prise le 30 Novembre 1957 devant l'entrée de l'église des Trois Saints Hiérarques, à l'occasion de la consécration de Monseigneur Antoine Bloom (quatrième à partir de la droite, imberbe). Le Père Sophrony et le Père Serge sont en deuxième et quatrième position à partir de la gauche.

Ordonné diacre le 11 et prêtre le 12 septembre 1945 en la cathédrale Alexandre-Nevsky, rue Daru à Paris, le Père Serge fut désigné comme recteur de l’église de la Sainte-Trinité à Vanves. À cette charge vint très peu de temps après s’ajouter celle d’higoumène du skit du Saint-Esprit au Mesnil-Saint-Denis près de Trappes (Yvelines).

Pendant cette période, le Père Serge était en relation épistolaire suivie avec le célèbre Starets Chariton, higoumène du monastère de Valaam, qui lui donna maints conseils utiles pour sa vie spirituelle. Ancore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Le Père Serge Chévitch (1903-1987), un Starets Russe en Île de France. Biographie (3)

Le novice Georges (le futur Père Grégoire) Krug

À la banque, son travail n’était pas très accaparant et lui laissait beaucoup de temps libre. Il l’occupait alors à lire, à relire et à recopier des œuvres des Pères de l’Église. Il appréciait particulièrement les Apophtegmes des Pères du désert et l’Échelle de saint Jean Climaque qu’il recopia entièrement.

Menant de plus en plus une vie de prière et cherchant à mettre en application les enseignements des Pères dont il se nourrissait quotidiennement, Cyrille se sentit attiré par la vie monastique. Empêché de s’y engager immédiatement (il devait subvenir aux besoins matériels de sa famille et de deux servantes âgées), il menait cependant autant que possible la vie d’un moine « dans la ville ». En 1938, il confia son projet de devenir moine au Starets Silouane. Ce dernier lui donna sa bénédiction dans la dernière lettre qu’il écrivit, concluant celle-ci par un conseil qui allait se révéler prophétique : « Va et dis le plus possible aux gens : «Faites pénitence !» ». Écrite peu de jours avant la mort du Starets, elle fut trouvée sur sa table de travail par le Père Sophrony qui se chargea de la poster. Alors que Cyrille se disposait à se retirer au Mont-Athos, la guerre éclata. Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Vladimir Lossky (1903-1958), un des plus grands théologiens orthodoxes de notre temps

Né le 8 juin [26 mai calendrier Julien] 1903, le lundi de la Pentecôte. Son père, Nicolas Lossky, philosophe renommé, refuse de quitter la Russie pendant la période révolutionnaire.

Novembre 1922 : le gouvernement soviétique expulse Nicolas Lossky et sa famille, qui séjournent à Prague de la fin 1922 à octobre 1924. Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Homélie du Père Sophrony (Γαλλικά, En Français).

Sofronios2A l’intention de ceux qui sont présents ici pour la première fois, je voudrais dire que je m’adresse avant tout à mes frères et à mes sœurs, aux membres du monastère. Notre conversation aura donc un caractère purement monastique, c’est-à-dire relatif à notre vie.

Dieu révèle les mystères du salut

La dernière fois, Dieu m’a donné de parler de la vision dogmatique de notre foi. J’ai dit que malgré toute la différence et toute la distance qu’il y a entre Dieu et nous, le Seigneur a trouvé le moyen de nous sauver de notre état misérable. Comment pouvons-nous nous préparer à être avec un Dieu aussi grandiose, aussi absolu ? Pendant la Liturgie de Saint Basile, durant la Grande entrée nous disons cette prière :

« Ô Toi qui Es,

Ô Dieu le Père, Maître et Seigneur,

Qui nous as créés et nous as introduits dans cette vie,

Qui nous as montré la Voie du salut,

Qui nous as donné la révélation des Mystères célestes… »

C’est de ces mystères célestes que nous parlerons.

Dans la chute d’Adam, nous avons perdu la vraie idée du Royaume de l’amour du Père. Dans les commandements du Christ… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »