La Vraie Voie Spirituelle

La prière est sobre. Elle est incompatible avec toutes les formes de « pentecôtisme ». Les « pentecôtistes », comme les membres de la plupart des sectes, se manifestent par diverses extravagances, notamment des danses et des cris. Il est mauvais de rechercher par un effort de la volonté les états spirituels. Il faut prier, et attendre avec patience et humilité. Les techniques de ravissement des mystiques occidentales sont inacceptables. La méditation telle qu’ils la recommandent est très malsaine, car l’homme fait alors un effort de volonté pour trouver des idées, alors que tout doit être dans l’attitude morale. La spiritualité est dans l’être et non dans les idées.

La prière de Jésus ne peut être pratiquée en dehors de l’Église ; c’est l’Église qui lui donne son sens. Elle ne peut être envisagée isolément, être séparée de son contexte. La prière de Jésus est un ensemble. Elle doit s’accompagner de la lutte contre les passions. Or ceci n’est possible que dans l’Église, par la force que nous communiquent les sacrements. En dehors de l’Église, et sans la lutte contre les passions, la prière de Jésus n’est pas valable. La prière implique la pratique des vertus et notamment de l’humilité. Elle doit se faire dans un état de contrition. Elle suppose également la pureté ; sans pureté, elle ne peut être valable et devient « nerveuse ». Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

THE ISSUE OF EVIL AND THE MEANING OF SUFFERING AND SORROW IN OUR LIFE

Man's sin was turning away from God, Who Himself is the source of what is good, and trusting the devil. Consequently, the Lord with much displeasure allows for us to see what the snake really is and how much it is to be trusted.

The Original Sin and the Expulsion of Adam and Eve from the paradise of Eden. Man's sin was that he turned away from God and trusted the devil. Consequently the Lord has allowed for us to see what the snake really is and how much it is NOT to be trusted.

By Fr. Serapheim Starkoff
All of us encounter suffering in our lives. Sometimes we deserve to suffer, sometimes we do not. Curiously enough, our sufferings force us to reflect upon both their nature and origin; suddenly a world of questions and outlooks appear in front of us.

Suffering is closely connected to the so-called issue of evil in our lives. Where does the evil come from? For this reason, we have to describe the Orthodox perception of the world, based on the Holy Scriptures and Tradition. These two sources exist in unity; they are not religious systems, but a description of the divine economy in the life of the Ecclesiastical community.

Read more… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »