Prière orthodoxe de saint Jean Chrysostome, suivant les heures du jour et de la nuit

Seigneur, ne me prive pas de tes biens célestes.

Seigneur, préserve-moi des tourments éternels.

Seigneur, si j’ai péché en esprit, en intention, en paroles ou en actes, pardonne-moi.

Seigneur, préserve-moi de toute ignorance, de l’oubli, de la pusillanimité et de l’endurcissement du cœur. Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Mieux organiser ou faire patience ? – (8) Avoir l’amour d’une mère

Chacun de nous doit avoir l’amour d’une mère : même si ses enfants sont révoltés, elle les aime tous.

Comprenez bien que c’est la mère qui est le ciment de la famille, pas le père. Aussi longtemps que la mère vit, la famille reste unie. Mais si la mère meurt, le père est incapable de garder la famille unie.

Pourquoi cela ? Parce que l’amour d’une mère est tel qu’elle ne connaît pas de jalousie ou d’humiliation : elle fait tout, étant mue par l’amour. Parce qu’elle assume toutes les faiblesses de ses enfants, toutes leurs perversions, elle devient comme un ciment, comprenez-vous ? Ici chacun de nous doit être comme une mère. La seule solution découle de la phrase du Christ : « Si vous vous aimez les uns les autres, on saura que vous êtes mes disciples » (cf. Jean 13, 35). Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Étapes de la vie spirituelle (1)

À l’occasion de la parution de “La Félicité de connaître la Voie”

Je bénis Dieu de me donner maintenant la possibilité d’avoir cette rencontre avec vous. Ayant entendu qu’on vous avait donné ce petit livre (“La Félicité de connaître la Voie”) à tous, à chacun, j’ai pensé, à cause de cet événement dans notre vie, de parler avec vous pour qu’après mon départ vous ayez une idée comment nous avons bâti ce que nous appelons maintenant « notre Monastère ». Je rends grâce, je le répète, au Seigneur parce que maintenant je vois que votre état intérieur est préparé pour entendre ma parole.

Nécessité de la présence de porteurs de la connaissance spirituelle

Quand j’étais arrivé au Mont Athos, à partir du chœur où je me tenais comme novice, je pouvais voir les moines et j’ai senti qu’ils priaient d’une manière orthodoxe, et je me suis demandé : Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

L’ amour – Charité

Devant les autres, il faut avoir un esprit de pénitence et d’humilité, avoir conscience non seulement de ce que nous faisons ou avons fait de mal, mais aussi de tout ce que nous ne faisons pas. Saint Séraphim de Sarov recevait tous ses visiteurs avec une grande humilité. Ancore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Les Démons

Quand nous constatons en nous des tendances au mal, il ne faut pas perdre de temps à s’interroger sur leur origine, nous demander ce qui en nous a pu les produire ou les provoquer. Il ne faut surtout pas croire qu’elles font partie de nous-mêmes, qu’elles révèlent un aspect caché de notre personnalité. Il y a un grand danger à se solidariser ainsi avec le mal, à le considérer comme sien, comme faisant partie de soi. En vérité, ces tendances mauvaises sont des tentations qui nous viennent des démons.

Les démons cherchent précisément à nous faire croire qu’ils n’existent pas, qu’ils n’agissent pas, et que le mal vient de nous et fait partie de nous. Il faut se défier de cette ruse. Les démons nous proposent certes souvent des tentations qui correspondent à nos tendances, à nos désirs, à nos goûts, mais ils sont si bêtes qu’ils se trompent souvent et nous proposent aussi des choses qui ne nous concernent pas, pour lesquelles nous n’avons aucune attirance, avec lesquelles nous n’avons jamais eu et n’avons jamais voulu avoir aucun commerce. Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

En cas de Difficultés

Dans nos rapports avec les autres, il faut surtout manifester de la bienveillance, leur faire sentir que nous leur voulons du bien, que nous cherchons à les aider, et surtout que nous ne les jugeons pas. Nous devons chercher à les aider, mais sans nous imposer. Il ne faut pas leur donner des conseils à moins qu’ils ne nous en demandent. Il ne faut surtout pas leur donner des leçons, car très souvent cela les agace et risque de produire l’effet contraire de celui que nous escomptons. Il faut souvent prier pour eux. Ils sentiront ainsi que nous avons de la sympathie pour eux, que nous les aimons. La prière agit pour eux, mais aussi sur nous. La prière ajoute à notre bienveillance.

Quand nous voyons les péchés et les malheurs des autres, nous devons toujours nous en sentir responsables. Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »