L’Ancien Éphrem de Katounakia (6/12/1912 – 27/2/1998) – (5) Paroles sur la prière

L'Ancien Éphrem de Katounakia avec ses frères spirituels, les futurs Anciens Charalampos de Dionysiou et Joseph de Vatopaidi, debout

La plus belle prière, c’est celle que tu conçois sur l’instant. Ce n’est pas suffisant, si nous voulons, disons, communier le lendemain, de lire la veille au soir les prières avant la communion. Voici ce que nous lisons : « Mes lèvres sont souillées, mon cœur impur… », sans comprendre ce que nous lisons. Il faut que toi-même tu trouves une prière, toi-même : alors tu comprends ce que tu dis à Dieu. Cela acquiert une grande puissance, pour ainsi dire, une grande force !  Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Vie de Joseph l’Hésychaste (9): À Saint-Basile

Les cabanes de l'Annonciation à Katounakia (devant la grotte de l'Ancien Joseph) et de Saint-Jean-Baptiste à Saint-Basile

La principale cause de trouble était due au fait que les moines des environs avaient la vieille habitude d’emprunter un raccourci passant par la cour de leur habitation. Ils aimaient les Pères des environs et toute querelle aurait été absurde. Préférant l’hésychia à la brouille avec les autres Pères, ils décidèrent de s’installer définitivement à Saint-Basile, qui se trouve plus en hauteur dans un endroit écarté et paisible. Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

Vie de Joseph l’Hésychaste (8): Alléluia!

Intérieur de la “grotte” de Joseph l'Hésychaste

Une fois, il y avait une fête du Seigneur, peut-être l’Épiphanie, et le Père Arsène avec l’Ancien Éphrem allèrent à la veillée dans une église voisine, comme c’est l’habitude. Cependant notre Ancien n’y alla pas. Il était resté pour vaquer à la prière dans la grotte qu’il s’était aménagé.  Encore… Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »

La Vraie Voie Spirituelle

La prière est sobre. Elle est incompatible avec toutes les formes de « pentecôtisme ». Les « pentecôtistes », comme les membres de la plupart des sectes, se manifestent par diverses extravagances, notamment des danses et des cris. Il est mauvais de rechercher par un effort de la volonté les états spirituels. Il faut prier, et attendre avec patience et humilité. Les techniques de ravissement des mystiques occidentales sont inacceptables. La méditation telle qu’ils la recommandent est très malsaine, car l’homme fait alors un effort de volonté pour trouver des idées, alors que tout doit être dans l’attitude morale. La spiritualité est dans l’être et non dans les idées.

La prière de Jésus ne peut être pratiquée en dehors de l’Église ; c’est l’Église qui lui donne son sens. Elle ne peut être envisagée isolément, être séparée de son contexte. La prière de Jésus est un ensemble. Elle doit s’accompagner de la lutte contre les passions. Or ceci n’est possible que dans l’Église, par la force que nous communiquent les sacrements. En dehors de l’Église, et sans la lutte contre les passions, la prière de Jésus n’est pas valable. La prière implique la pratique des vertus et notamment de l’humilité. Elle doit se faire dans un état de contrition. Elle suppose également la pureté ; sans pureté, elle ne peut être valable et devient « nerveuse ». Διαβάστε τη συνέχεια του άρθρου »